Moi qui n'est jamais été douée pour les langues étrangères, c'est en allant à Paris que je constate qu'en fait je parle une autre langue que le Français.

Si je demande à un collègue rencontré dans la capitale d'aller me chercher "la poche de chocolatines dans le malle de la voiture" (c'est un exemple bien sur) à ses yeux ronds je comprends tout de suite que je n'ai pas employé les mots appropriés. La traduction en français étant : "le sac de pains au chocolat dans le coffre de la voiture". Curieux, non ?

Pour certains mots (ou certaines expressions) on sait qu'ils (ou elles) appartiennent au parler du sud mais pour d'autres c'est une découverte. Alors qu'on croit parler un français correct, on s'apperçoit que les autres ne nous comprennent pas (et ce n'est pas que l'effet de l'accent).