Cette année (scolaire, bien sûr) touche à sa fin.
C’est une année de m….

J’e n’espère rien de la suivante. Je pense qu’elle ne sera meilleure. Elle sera, c’est tout !

On dit que pour être bien, il faut rire tous les jours.
Au moins, une fois par jour.
Un bon rire, vaut un bon beefsteak.

Je ne sais pas ce que je mange (pas du beefsteak, c’est sûr) mais ça fait 10 mois que je pleure tous les jours ; plusieurs fois par jour ; les larmes me réveillent.

Un bon pleur, ça vaut quoi ?
Un poisson plein d’arrêtes ? Un bol de fiel ?

Un soir un blogueur, dans une discussion banale, m’a dit : “c’est nul un chien, ça  ne sert à rien”
Ça m’a peiné mais je n’ai rien dit.
Curieusement, le lendemain, j’ai reçu un de ces mails qu’on fait suivre, comme ça, machinalement….

Je me suis dit je vais le lui faire suivre… puis je ne l’ai pas fait, je trouvais que ça faisait revanchard, un peu mesquin. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut.

J’ai cherché du regard la grosse boule de poils de 35kg, ses yeux doux qui me font fondre, sa gentillesse, sa patience, sa douceur, son museau humide posé sur mes genoux quand les larmes coulent.
Il est là, il m'attend toute la journée, il supporte mon mauvais caractère.

Notre quotidien a été bouleversé, je ne voudrais pas le perturber davantage. Il me fait avancer.
C’est lui qui fait que je rentre le soir, que je suis encore là. Sans lui….
Je n’ai pas le droit de lui faire ça.

Non ce n’est pas nul un chien ; en tout cas pas le mien.
Il m’a aidé à traversé cette année de m….

Bouconne-20-03-2011_55