Noël en Pologne

timbre-polonais-avec-des-flocons-de-neige        pologne-9070750

En Polonais Wesołych Świąt veut tout simplement dire Joyeux Noël !

La période de Noël est très appréciée par les Polonais. A tel point que la célébration de Noël s'étend sur deux jours entiers, le 25 et 26 décembre, mais la journée la plus importante est la veille de Noël soit l’équivalent du réveillon français. Tout le monde se lève tôt (pour ne pas être feignant toute l’année!) et les dernières préparations commencent : on décore le sapin de Noël. Le 24 décembre, les enfants attendent l'apparition de la première étoile dans le ciel car ce sera alors le début du repas et de la fête.

Pour la préparation de la table de Noël, on glisse de la paille sous la nappe pour rappeler que Jésus est né dans une étable.

On laisse toujours une place libre au cas où un invité arriverait.

La veille de Noël des groupes d'enfants déguisés en Rois mages, en diables, en anges et en bergers vont de porte en porte réclamer quelques pièces de monnaie et des gâteaux.

pologne-la-table-de-noel-avec-le-pain-azyme-et-la-bible-300x254b

Noël en Pologne reste toujours la plus importante fête c’est surtout une fête de famille. Une fête différente de celles dans d’autres pays, avec ses symboles les plus importants : le pain azyme, le sapin, la première étoile, le menu de 12 plats.

  1. de la soupe aux betteraves rouges (bortsch), « barszczyk czerwony z uszkami » avec de petits raviolis farcis de la choucroute et de champignons (ces raviolis ont la forme de petites oreilles). Certaines familles préparent de la soupe aux champignons secs.
  2. de la carpe frite, ou de la truite
  3. du poisson frit avec des légumes (ce qu’on appelle chez nous « poisson à la grecque »)
  4. de la carpe en gelée
  5. des harengs avec de l’huile, du citron et des oignons
  6. de la choucroute cuite avec des pois blancs cassés
  7. des champignons cuits à l’huile avec de l’oignon
  8. du gruau d’orge cuit à l’eau (au-dessus on met du beurre fondu)
  9. des pois blans cassés
  10. du pain
  11. de la compote aux fruits secs
  12. de la kutia (mélange de grains de blé, miel, raisins, pavot, noix)

pologne-1 copie

Le plus important « plat » sur la table c'est l'oplatek (le pain azyme, comme pour la communion). Car il est le symbole de partage et de conciliation. Issu de la tradition surtout religieuse (préparé en plusieurs formats et dimensions, il présente des scènes en rapport avec la naissance de l'enfant Jésus), il est aujourd'hui un symbole de paix et d'amour et cela pour tous les gens, sans prendre en compte leur religion.

C'est une tradition si importante, que ceux qui ne peuvent pas passer de Réveillon ensemble (dont souvent la famille habitant à l'étranger), s'échangent l'oplatek en l'envoyant par la poste accompagné d'une carte postale avec les vœux.

Après avoir mangé on attend l’arrivée de Święty Mikołaj – Père Noël avec des cadeaux

Les gâteaux traditionnels de Noël sont:

  • gâteau au pavot (makowiec)
  • gâteau au fromage blanc (aussi à la viennoise) (sernik)
  • pain d’épices (piernik)
  • gâteau aux fruits secs, noix, raisins (keks)

Les superstitions liées à Noël:

La veille de Noël est une journée unique. Les gens superstitieux croient que tout ce qui arrive ce jour-là peut avoir une influence sur toute l’année à venir. Par exemple, si ce jour-là on demande quelque chose à manger on aura faim pendant toute l’année.

Il ne faut pas emprunter de l’argent ce qui pourrait entraîner la perte des biens.

Tous les travaux à la maison doivent être terminés avant midi, le reste de la journée est passé à préparer des plats et à décorer la maison.

Il ne faut pas s’allonger pendant la journée pour ne pas attirer les maladies.

La nuit du 24 au 25 est une nuit des miracles: cette nuit les animaux savent parler comme les humains donc il faut leur donner aussi du pain azyme.

Le pavot est le symbole du bonheur.

La pomme – de la beauté et d’une bonne santé.

JOYEUX NOËL WESOŁYCH ŚWIĄT

65-Etoile-000398

Les recettes viennent de .

imageLe roulé au pavot (Makowiec)

La pâte briochée :

  • 300 g de la farine,
  • 150 g de sucre en poudre,
  • 150 g de beurre,
  • 2 œufs (ou 1 œuf et 2 jaunes d'œufs),
  • 1/2 verre de lait,
  • 40 g de levure boulangère
  • Une pincée de sel.

Travailler le beurre avec de sucre pour obtenir une masse homogène.

Ajouter les œufs en à un, le sel et la levure boulangère diluée dans du lait.

Enfin, ajouter la farine et pétrir la pâte très soigneusement avec la main.

Couvrir avec une serviette et laisser reposer dans un endroit chaud au moins une heure.

Aplatir ensuite la pâte montée avec le rouleau sur une planche saupoudrée de farine en faisant la forme d'un rectangle.

Avec le pinceau passer une couche de blanc d'œuf (afin que la farce colle bien) et disposer la farce au pavot régulièrement.

Rouler la pâte, coller les bouts.

Mettre dans le moule beurré et laisser reposer encore un peu.

Faire cuire au four 45 -50 minutes.

Après la cuisson on peut glacer la buche.

La farce au pavot :

Mettre dans la casserole 400 g de pavot et verser par-dessus 1 l de lait bouillant. Garder à feu doux pendant 30 minutes.

Égoutter grâce à la passoire.

Écraser les grains en faisant passer le pavot trois - quatre fois par le hachoir à viande.

Faire fondre dans une casserole 150 g de beurre, 3/4 de grand verre de miel, ajouter de la vanille, 100 g d'amandes ou des noix hachées, 150 g de raisins secs, 1/2 tasse d'écorces d'oranges frites au sucre et hachées.

Maintenant ajouter le pavot et faire cuire un peu en mélangeant.

Refroidir. Ajouter 3 - 4 jaunes d'œufs battus avec un verre du sucre et les blancs restants battus en neige très ferme.

Le gout sera encore plus raffiné si nous ajoutons un verre du rhum ou cognac.

Disposer la farce encore tiède sur la pâte.

Le pain d'épices aux noiximage

La pâte préparée avec du miel était connue déjà par les anciens Slaves. Mais la "découverte" des épices et des levures a transformé la pâte dure en pain d'épice d'aujourd'hui. Les plus connus étaient les pains d'épices de Torun et Nuremberg cuits dans les moules superbement sculptés. Les "catherinettes" de Torun étaient connues déjà en 1640.

Ingrédients:

  • 500 g de la farine,
  • 250 g de sucre en poudre,
  • 250 g de miel, 150 g des noix,
  • 4 - 5 œufs,
  • 2 cuillères de caramel liquide (dorer 10 g de sucre sur la poêle, ajouter 2 - 3 cuillères d'eau, porter à ébullition),
  • 1 cuillère à café d'épices (clous de girofle, cannelle, muscade),
  • 10 g du bicarbonate de soude,
  • 50 - 100 g de beurre.

Travailler le beurre,

Ajouter les jaunes d'œuf un par un, sucre, miel liquide, bicarbonate de soude, caramel, les épices et la moitié de la farine.

Monter les blancs en neige et mettre dans la préparation en ajoutant le reste de farine et les noix hachées.

Verser la pâte dans le moule et faire cuire au four.

On peut glacer le pain d'épices avec du chocolat ou fourrer avec de la confiture ou de la crème au chocolat.

"Kompot" (la boisson de Noël aux fruits secs )Kompot_wigilijny_suszu_3042639

Pour env. 10 personnes

Ingrédients:

  • 250 g des fruits secs (pruneaux, pommes, poires, abricots, raisins secs, figues), quelques clous de girofle, cannelle
  • 1/2 verre de sucre,
  • 2 1/2 l d'eau

Faire tremper les fruits pendant quelques heures.

Ajouter le sucre, les clous de girofle, la cannelle et faire cuire lentement.

Servir froid dans un saladier.

images